Le maître du manga - tanigochisme

main.jpg main2.jpg

Je n'aime pas les mangas. Enfin, je croyais que je n'aimais pas les mangas. Et puis, il y a eu ces vacances de Pâques 2008 aux Magnans, où Laurent m'a montré un gros volume que j'ai pris pour une bd en me disant "tiens, ça c'est un bon manga". Et j'ai lu,..

Depuis, je suis devenu un inconditionnel du maître du manga, Jiro Taniguchi, Outre la qualité graphique, il y a une véritable humanité chez cet auteur, qui ne se traduit pas par une vision bêtifiante de l'être humain, mais plutôt par une passion calme, sorte d'oxymoron ultime, ode à la toute-puissance de la nature - et de la nature humaine, On en mangerait!

Jiro Tanigochi sur Wikipédia taniguchijiro.jpg

l_homme_de_la_toundra.jpg

L'homme de la toundra, opéra naturel. On pense à Dersou Ouzala.

l_orme_du_caucase.jpg

L'orme du Caucase, où comment un arbre donne des leçons aux humains

sommetdesdieux.jpg

Le sommet des dieux, pentateuque majeur du montagnard. A lire absolument.

journal-pere.jpg

Le journal du père - il y en a qui sont fréquentables, si, si!

l_homme_qui_marche.jpg

L'homme qui marche est pour moi le plus intimiste des Tanigochi que j'ai lu, et certaines illustrations m'évoquent une foule de souvenirs et me font frissoner de plaisir.

quartierLointain.jpg



Quartier lointain n'est pas seulement un excellent groupe de jazz genevois, c'est d'abord une des BD les plus étonnantes à ma connaissance, mêlant maîtrise graphiste, poésie et imaginaire. C'est peut-être par là qu'il faut commencer.

  • billets/file489.txt
  • Dernière modification: 2018/10/05 07:48
  • (modification externe)