Eszter Salamon, The Valeska Gert Monument

Photo Ursula Kaufmann

Cette nouvelle pièce de la série Monuments se déploie en un ensemble d’actes performatifs liés à la vie et à l’œuvre de Valeska Gert. Dès les années 1920, l’artiste allemande développe une pratique performative expérimentale conjuguant théâtre, danse, cinéma et poésie. Son goût pour le grotesque, pour les nouvelles représentations du corps contre les esthétiques bourgeoises, ainsi que son engagement dans les questions de genre, de race et d’identité nationale font d’elle une figure radicale de l’avant-garde de son époque. L’importance de son rôle dans l’histoire de l’art, de la danse et de la performance a pourtant longtemps été négligée. Face à cet oubli, The Valeska Gert Monument ouvre d’autres configurations temporelles et narratives, où l’autobiographie remplace l’histoire de l’art officielle et l’imagination comble l’absence de traces. Convoquant le corps, l’archive et la fiction, Eszter Salamon produit un contre-récit historique qui réactive au présent les énergies du passé, un nouvel espace d’intimité et de sens au service du futur.

https://adc-geneve.ch/spectacle/eszter-salamon/

Pas à dire, c'était décoiffant. Un spectacle inégal (les confessions du nus sont mortelles d'ennui pédagogiques) mais au final plutôt jouissif. Les deux Magyares nous rappellent qu'il y a presque cent ans, il y avait des Kunsterinnen qui avaient des choses à dire.

  • billets/eszter_salamon_the_valeska_gert_monument.txt
  • Dernière modification: 2018/10/05 07:48
  • (modification externe)