Emily St. John Mandel, Station Eleven

station11.jpg

Résumé

Une pandémie foudroyante a décimé la civilisation. Une troupe d’acteurs et de musiciens nomadise entre de petites communautés de survivants pour leur jouer du Shakespeare. Ce répertoire classique en est venu à représenter l’espoir et l’humanité au milieu des étendues dépeuplées de l’Amérique du Nord.

Centré sur la pandémie mais s’étendant sur plusieurs décennies avant et après, Station Eleven entrelace les destinées de plusieurs personnages dont les existences ont été liées à celle d’un acteur connu, décédé sur scène la veille du cataclysme en jouant Le Roi Lear. Un mystérieux illustré, Station Eleven, étrangement prémonitoire, apparaît comme un fil conducteur entre eux…

Source: babelio

Note Fred

Encore un dont j'ai entendu parler sur le super blog Actu Du Noir (Jean-Marc Laherrère), dans un article où il parle de ce bouquin et de ceux de Yana Vagner.

Malgré une poésie certaine, j'ai nettement moins apprécié cette version plus édulcorée de fin du monde.

Y'a pas à dire, ça manque de vodka.

En savoir plus sur wikipédia (en)

  • billets/emily_st._john_mandel_station_eleven.txt
  • Dernière modification: 2018/12/08 15:43
  • par radeff