Donald Westlake, Pourquoi moi?

Westlake, Pourquoi Moi?

Cambriolant par pure routine une petite bijouterie, Dortmunder empoche un maigre butin, dont une grosse bague ornée d’une pierre rouge manifestement fausse. Hélas, il a volé sans le savoir le plus gros rubis du monde, le Brasier de Byzance, que les États-Unis devaient remettre à la Turquie.

Police, FBI, truands, services secrets se déchaînent aussitôt, et le malheureux Dortmunder n’a plus qu’une seule idée : se débarrasser de cette nouvelle pierre qui brûle ! Mais il s’est passé la bague au doigt et ne peut plus la retirer malgré force savon et bains moussants. Arrêté, comme tous les truands de la ville, il subit un interrogatoire, le rubis caché dans le creux de sa main. En sortant du commissariat, il n’a plus qu’un objectif : restituer le rubis… et passer par pertes et profits le plus beau casse de sa vie.

« Désopilant est un qualificatif galvaudé pour cette nouvelle mésaventure de Dortmunder. On pourrait dorénavant utiliser hilarant, bouffon, facétieux, vaudevillesque, folâtre, drolatique… ou créer l’adjectif " dortmundérien ", pourquoi pas ? » (Michel Lebrun, L’Année du Polar 85)

Note Fred

Une couverture idiote pour un pareil polar -- mais est-ce bien un polar? En tout cas on se marre bien, et la construction est impeccable, toute en subtilité. Excellent pour une fin d'année sous le stratus du bassin lémanique.

  • billets/donald_westlake_pourquoi_moi.txt
  • Dernière modification: 2019/02/14 06:45
  • par radeff