Dominique Ziegler, La Route du Levant

la-route-du-levant_flyer-500x705.jpg

''"Dans un commissariat de banlieue, un jeune homme soupçonné de vouloir rejoindre un groupe islamiste à l'étranger doit faire face à un policier aguerri. Commence alors un huis-clos tendu entre les deux hommes. Le cynisme, le mensonge et la manipulation leur tiennent lieu d'arguments. Dans La Route du Levant, Dominique Ziegler confronte deux individus, deux manières de voir le monde. Une pièce policière haletante où chacun tente de donner le change pour déstabiliser son interlocuteur. Le duel policier se double d’un duel rhétorique qui ne laisse aucun répit aux protagonistes jusqu’au rebondissement ultime."''

Source: Théâtre du Grütli

Note Fred

C'est pas la meilleure ziegleriennerie mais c'est quand même du tout bon, surtout si on connait quelques détails: une pièce composée de deux acteurs, dont l'un des deux a pris son rôle quelques jours avant la première, résultat d'une défection de dernière minute, dont l'auteur est jeune père pour la xème fois et j'en passe (menaces etc.).

Comme d'hab, moi je reste comme deux ronds de flancs (hallal) devant la finesse du gaillard - couplée, comme d'hab aussi, à une loufoquerie grotesque et à une ironie qui permettent de digérer le propos parfois un peu trop gourmand dans sa volonté pédagogique.

OK, comme me l'ont dit certain de mes (ex) ami-e-s, on pourrait sans doute faire mieux encore.

Mais qui d'autre que Dominique Ziegler a eu les coucougnettes de faire une pièce sur le djihad, maintenant?

À voir de toute urgence au Théâtre du Grütli, avant qu'un kamikaze ne détruise cette belle pièce[1].

Ou souhaitons-le, plus prosaïquement, avant que le spectacle ne se termine.


Note

[1] de l'architecture et du théâtre genevois

  • billets/dominique_ziegler_la_route_du_levant.txt
  • Dernière modification: 2019/01/16 05:57
  • par radeff