Deon Meyer, Les soldats de l’aube

Soldats-aube-1.jpg

Johannesburg, 2001. Zatopeck Van Heerden, dit « Zet », est un ancien policier qui essaie de surmonter sa dépression. Son collègue Kemp vient le sortir de prison pour lui proposer une affaire qui devrait le remettre en selle. Il lui demande d’enquêter en tant que détective privé pour le compte d’un cabinet d’avocats.

Il rencontre donc Hope Beneke, qui lui présente l’affaire en question. Johannes Jacobus Smit a été torturé à la lampe à souder avant d’être assassiné d’une balle de M16 dans le tête. Ses agresseurs ont vraisemblablement cherché à avoir le code de son coffre fort, lequel contenait le testament que sa maîtresse Wilma veut retrouver. Si Wilma ne met pas la main sur le testament, elle n’héritera de rien, alors qu’elle a vécu avec lui plus de dix ans.

Le meurtre ayant eu lieu dix mois auparavant, Van Heerden a sept jours pour retrouver le testament. Rapidement, il se penche sur le passé de Smit, et s’aperçoit que celui-ci vit sous une fausse identité. Qui était réellement Smit ? Pourquoi s’est-il caché sous une fausse identité ? Quel était donc le passé de ce paisible et reconnu antiquaire ?

Note Fred

Deux fils de récits, deux narrateurs, une histoire passée qui rejoint le présent. Un très riche polar d'un auteur que j'apprécie de plus en plus. Et je dirai que jusqu'ici, c'est le plus réussi, un petit chef d'oeuvre.

  • billets/deon_meyer_les_soldats_de_l_aube.txt
  • Dernière modification: 2019/02/14 06:53
  • par radeff