Boris Akounine: La maîtresse de la mort

Boris-Akounine-La-maitresse-de-la-mort.gif

Durant l’été 1900, une série de suicides endeuille Moscou. La ville est en émoi, la presse est sur les dents : la rumeur parle d’une société secrète d’adorateurs de la mort dont les membres se suicident les uns après les autres, en laissant derrière eux des poèmes au ton résolument sinistre. Eraste Fandorine, de retour à Moscou, va tenter d’arrêter cette épidémie, tandis qu’une jeune provinciale naïve, une certaine Colombine, se laisse prendre dans les filets de la fatale confrérie et de son redoutable maître de cérémonies, Prospéro…

Note Fred

Moins bon que le très brillant L'attrapeur de libellules, ce livre fait pendant à L'amant de la mort

  • billets/boris_akounine_la_maitresse_de_la_mort.txt
  • Dernière modification: 2019/02/14 06:55
  • par radeff