Qui sème le vent...

Y'a ceux qui sèmes les graines de la culture, d'autre comme le ricain milliardaire à houpette qui lui sème l'inculture et son corollaire, la désolation.

À force de décrédibiliser l'Iran - notamment en commençant par se retirer unilatéralement d'un accord patiemment tricoté par plusieurs États, sans aucun égard pour l'important travail diplomatique fourni, Donald a finalement si bien acculé les mollah au fond du ring que pour les barbus, il n'y a plus aucun espoir de transition vers un peu plus de démocratie et un peu moins de théocratie1).

Comme le dit un vieux proverbe balkanique: “n'accule jamais un rat entre quatre murs”.

Entre l'incendie attribué aux gilletophobes (encore à prouver) et l'attaque ratée puis réussie d'un drone de combat, les récents événements du Golfe montre clairement que l'escalade est en cours.

Et au vu de la bêtise et de l'urbis des principaux protagonistes, pas prête de s'arrêter.

Et évidemment, au même moment, l'autre clown moscovite fait des grimaces offensées en refusant d'assumer l'évidence des preuves: “MH17 crash: Putin says Russia 'absolutely disagrees' with evidence”.

Ben oui: y'a des preuves de l'implication russe mais niet nitchevo c'est pas nous c'est les zotres, sans doute des muslims barbus. Des Iraniens par exemple?

C'est un bon moment pour faire des réserves de guerre? Je crois que je vais agrandir le potager aux Ravières…

En savoir plus:

Voir notamment l'excellente série d'articles de la BBC sur le sujet, en commençant peut-être par celui qui a inspiré ce billet: “Strait of Hormuz: US confirms drone shot down by Iran


1)
ce qui était pourtant le cas avant les fanfaronnades du bouffon de la maison blanche
  • billets/2019/0621qui_seme_le_vent.txt
  • Dernière modification: 2019/06/21 07:26
  • par radeff