Internet et révolution

… les militaires soudanais s'en donnent aussi à coeur joie pour mater les aspirations légitimes de leur population, en fermant internet, courant le risque de saborder l'économie.

C'est une des rares choses bien avec le capitalisme 3.0: vu que sans internet il est difficile d'amasser du profit sur le dos des travailleu·se·r·s1), faudra bien le rebrancher un de ces quatre.

Et là, moi je dis, gare à vos fesses, messieurs les militaires soudanais.

NB: évidemment, j'aimerais mieux que les camarades révolutionnaires utilisent linux et des applications libres plutôt que des réseaux sociaux Gaffa (qui revendent sans doute les données aux keufs et barbouzes), ceci dit sans réseau, c'est difficile aujourd'hui de lutter contre le bras armé du capital, qui est quand même nettement mieux organisé qu'au XIXe.


1)
là il est franchement difficile de faire le gag des travailleureuses très à la mode dans les milieux alternos francophones, genre “coopérateureuses
  • billets/2019/0621internet_et_revolution.txt
  • Dernière modification: 2019/06/21 07:41
  • par radeff