Joseph Conrad, Un anarchiste

Résumé

Un anarchiste est l’histoire du singulier destin d’un jeune ouvrier parisien condamné au bagne en Guyane pour un verre et un mot de trop (« Vive l’anarchie ! »). Ayant réussi à s’évader à l’occasion d’une mutinerie et croyant s’être débarrassé de son statut de forçat, Paul tombe entre les griffes du gérant d’une multinationale « spécialisée dans la production de viande » qui le réduit définitivement à l’état d’esclave en le désignant une nouvelle fois comme « anarchiste » auprès de tous. Ce qualificatif lui ôtera la liberté plus que la captivité l’avait fait.

Parue en 1906, cette nouvelle « française » de Joseph Conrad (1857-1924) resta longtemps et injustement oubliée alors que l’auteur s’y révèle plus lucide et visionnaire que jamais.

Note Fred

Moi j'aime, j'idolâtre, je vénère Conrad. Après l'excellent Amy Foster, une autre nouvelle qui parle, comme tout Conrad, des mêmes thématiques.

Sous-titrée “Un conte désespéré”, ce court texte condense bien la pensée du maître, et son art de la nuance.

Extrait

« Est-ce vraiment un anarchiste ? » demandai-je, une fois hors d’écoute.

« Je me fiche de ce qu’il est », répondit le représentant, plein d’humour, de la compagnie B. O. S. Co. « Je lui ai donné ce nom parce que cela m’arrangeait de l’étiqueter de la sorte. C’est bon pour la compagnie.

– Pour la compagnie ! m’exclamai-je, m’arrêtant net.

– Ah, ah ! » triompha-t-il.

  • billets/2019/0102joseph_conrad_un_anarchiste.txt
  • Dernière modification: 2019/02/14 17:23
  • par radeff