Denis Maillefer: Mourir, dormir, rêver peut-être

Mourir, dormir, rêver peut-être - © Magali Dougados

Un spectacle qui nous donne moins peur de mourir. Qui donc nous entourera, nous habillera lorsque nous ne respirerons plus? Pour écrire son spectacle, Denis Maillefer a travaillé en immersion dans une entreprise de pompes funèbres.

« Mourir, dormir, rêver peut-être », emprunté au monologue d’Hamlet, le titre choisi par Denis Maillefer imprime la couleur de son spectacle. Son ancrage théâtral d’abord. Mais aussi la tonalité qu’il entend donner à son sujet, le travail de quatre employés d’une entreprise de pompes funèbres. Dans ce titre on entend déjà ce qui affleure, l’empathie des vivants pour les morts, une douceur qui les unit, une mélancolie toujours bienveillante, un apaisement peut-être de voir ainsi, ensemble, les morts et les vivants. Comme en apesanteur, chacun parle de son amour pour ce métier particulier.

https://www.comedie.ch/fr/programme/spectacles/mourir-dormir-rever-peut-etre

Un bon moment, un chouette projet pour lequel, mais mais mais… Aussi un petit quelque chose de pas complètement fini. On peut tirer son chapeau mais dans le genre, j'ai préféré Atmen. Parmi les trucs qui nous ont gêné, l'amplification des voix - c'est quoi, cette mode à la c…? Moi je vais au théâtre pour voir du théâtre, pas du cinéma! Et si c'est pour les malentendant·e·s, ben allons-y pour les sous/sur-titres.

Trailer

  • billets/2018/1019denis_maillefer_mourir_dormir_rever_peut-etre.txt
  • Dernière modification: 2018/10/19 08:07
  • par radeff