David Graeber, Bullshit jobs

« Bullshit jobs » est une expression d'anglais américain signifiant littéralement « emplois à la con ». Elle désigne des tâches inutiles, superficielles et vides de sens effectuées parfois dans le monde du travail. Le terme est apparu sous la plume de l'anthropologue américain David Graeber qui postule que la société moderne repose sur l'aliénation de la vaste majorité des travailleurs de bureau, amenés à dédier leur vie à des tâches inutiles et sans réel intérêt pour la société, mais qui permettent malgré tout de maintenir de l'emploi. Sa théorie, publiée en 2013 et largement médiatisée suscite de nombreuses controverses sur sa pertinence. Les psychologues du travail ont repris le concept pour décrire la pathologie du travailleur affecté par cette « démission intérieure » encore appelée « brown-out ».

source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Bullshit_jobs

au lieu d’une réduction massive du nombre d’heures travaillées qui aurait libéré la population mondiale en lui laissant le temps de poursuivre ses propres projets, plaisirs, visions et idées, on a assisté au gonflement non pas du secteur des « services », mais du secteur administratif.

Faut-il le dire… j'ai juste ADORÉ ce bouquin. Graeber est-il le Karl Marx du XXIe siècle? Il y a des raisons de le penser…

En savoir plus:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bullshit_jobs

  • billets/2019/0306david_graeber_bullshit_jobs.txt
  • Dernière modification: 2019/03/06 19:42
  • par radeff